La règle des trois nous dit que l’on peut survivre trois jours sans boire. En réalité c’est souvent beaucoup moins car lorsque l’on est en situation de survie, on a tendance à beaucoup se dépenser et donc à avoir besoin de plus d’eau qu’à l’accoutumée.
J’ai presque tendance à penser qu’au delà d’une journée sans boire en situation de survie, nos chances de survie sont compromises.
Nous allons donc voir ensemble comment savoir filtrer de l’eau lorsque l’on est dans la nature.
Ces conseils peuvent bien entendu s’appliquer dans d’autres situations ou d’autres endroits, mais la verte reste le meilleur endroit pour disposer d’eau facilement et relativement potable.
Avant même d’aborder les différentes solutions de filtration de l’eau, nous allons vous rappeler quelques conseils de base lorsqu’il s’agit de choisir de l’eau.
Vous devez tout d’abord prendre de l’eau qui n’est pas stagnante. Ainsi une petite rivière ou un ruisseau feront très bien l’affaire.
Vérifiez également qu’il n’y ait pas de source de pollution en amont.
Faites également une brève vérification de l’état de l’eau en vous assurant par exemple qu’il n’y a pas de nutriment dedans, mais aussi que celle-ci est fraîche,car c’est généralement un bon signe puisque cela veut dire qu’elle n’est pas stagnante.
Une fois cette eau trouvée, il existe différentes solutions pour la filtrer. Nous allons tout d’abord aborder les solutions les plus simples pour filtrer celle-ci, puis en dernier lieu nous allons aborder le thème de la filtration d’urgence.
La solution la plus simple pour boire lorsqu’on est dans la nature est l’utilisation d’une paille filtrante. Celle-ci est composée de différents niveaux, qui empêcheront les bactéries de passer.
Les pailles filtrantes sont très simples à utiliser, il suffit de les brancher généralement sur une bouteille ou un récipient disposant d’un goulot et d’aspirer de l’autre côté. Le principal inconvénient que l’on peut trouver à la paille filtrante, c’est d’être généralement réservé à une seule personne.
Une autre solution très connue est l’utilisation de pastilles de décontamination. Il suffit d’en placer quelques-unes dans une bouteille d’eau et de laisser reposer pendant quelques dizaine de minutes: l’eau devient ainsi exempte de bactéries.
Nous allons maintenant aborder la solution du filtre maison.
Pour ce faire dans une bouteille récoltez l’eau dans une petite rivière ou un ruisseau.
Maintenant prenez notre bouteille et à l’aide d’un couteau de survie, coupez le fond de celle-ci.
Renversez là pour que le goulot pointe vers le bas. Commencez par mettre du charbon. Celui que vous aurez fait lors du dernier feu sera tout à fait convenable.
Maintenant mettez une petite couche de sable puis quelques cailloux puis de nouveau une couche de sable et encore des cailloux.
Répétez cela jusqu’à être aux trois quarts de la hauteur de la bouteille.
Vous pouvez maintenant reverser l’eau petit à petit. Celle-ci va donc passer dans tous les niveaux ce qui fera qu’elle se purifiera au fur et à mesure.
Attention l’eau récoltée ne doit pas être bue tel quel : il faudra la faire bouillir afin de supprimer toutes les bactéries.
Nul besoin de faire bouillir l’eau pendant des heures, quelques minutes suffisent pour tuer les bactéries.
Lorsque vous faites bouillir votre eau vous pouvez très bien utiliser des plantes pour agrémenter le goût de celle-ci.
Si vous êtes dans une forêt de sapins, tentez de plonger quelques aiguilles dedans vous verrez cela donnera très bon goût.
Une autre solution pour bénéficier d’eau potable est d’utiliser une eau claire, de la mettre dans des bouteilles transparentes en PET, de bien fermer les bouteilles, et de les exposer au soleil pendant 2 jours. En effet le soleil va tuer les bactéries contenues dans l’eau. Si vous avez le moindre doute, vous pouvez également faire bouillir cette eau