La survie tactique est généralement un terme fourre-tout. La plupart du temps, lorsque l’on parle de survie tactique, on parle de survie lors d’un conflit armé entre différentes composantes d’un même pays. C’est généralement ce que l’on voit sous le nom de guerre civile même si ce terme n’est finalement pas toujours très adapté.
La survie tactique met généralement l’accent plus sur la défense de la personne et de ses biens que sur d’autres composantes du survivalisme comme par exemple la nourriture, l’eau etc .
La survie tactique c’est avant tout savoir survivre dans un climat hostile, en présence d’une forte hostilité humaine.
La survie tactique regroupe de nombreuses compétences ou connaissances, cela peut aller aussi bien de l’habillement ( en veillant à garder une tenue la plus discrète possible pour ne pas se faire remarquer), qu’à la manière dont on doit se déplacer en ville en cas de conflit armé, en passant par des notions de camouflage urbain (FFOMECBLOT).
Bien d’autres sujets sont également englobés. Par exemple il vous faudra apprendre comment communiquer en ville, mais aussi savoir comment vous défendre que ce soit à mains nues, avec une arme blanche comme un couteau d’urgence par exemple, voire même avec une arme à feu.
Le but de la survie tactique est donc clairement de savoir survivre en milieu urbain lors d’un conflit armé, mais ce n’est généralement pas une finalité en soi. Généralement le but de la survie tactique est de pouvoir s’extraire de son domicile pour aller rejoindre une bad qui se situera probablement dans un lieu plus calme comme à la campagne par exemple.