Le couteau est sans aucun doute l’objet que tout survivaliste doit avoir sur lui au quotidien.
Que ce soit pour aller au travail, lorsque l’on part au camping, lorsque l’on fait une simple randonnée ou lorsque l’on part en bivouac ou en trek, un couteau peut toujours vous rendre service.
Néanmoins tous les couteaux ne se valent pas, aussi nous allons tenter de voir ensemble quel serait le meilleur couteau de survie que vous pourriez acheter.
Le prix d’un couteau peut aller de quelques euros seulement pour des modèles premier prix, à plusieurs centaines voire milliers d’euros pour certains modèles.
Ces derniers sont généralement plutôt prisés par les collectionneurs, et sont souvent peu utilisés au quotidien.
Avouez que ce serait quand même dommage de casser une lame à quelques milliers d’euros en plein bushcraft lorsque l’on découpe des petites branches 🙂
Commençons par définir ce qu’est un couteau de survie.
Un couteau de survie est un couteau qui vous permettra de survivre quelle que soit la situation, ou tout du moins d’essayer de le faire…
Vous pouvez utiliser votre couteau dans de très nombreuses situations : il peut vous permettre de tuer et de dépecer un animal, de couper des petites branches, de couper une corde, mais aussi de vous défendre, etc.
Tout bon survivaliste se doit d’avoir sur lui plusieurs objets permettant de couper. Cela peut être une petite hache, mais également simplement une petite lame contenue dans une pince multifonctions.
Néanmoins il est particulièrement important de disposer d’un véritable couteau surtout lorsque l’on part dans la verte.
En effet le couteau intégré par exemple dans une pince multifonctions est très pratique pour couper un fruit ou quelque chose d’assez fin, mais s’il s’agit de dépecer un animal vous risquez d’y passer une éternité.
Le choix du couteau que vous ferez dépendra de nombreux facteurs. Tout d’abord , le choix d’un couteau est une histoire de budget.
Si vous disposez d’un budget quasi illimité, la gamme de couteau qui s’offre à vous sera forcément plus large que si vous ne disposez que de quelques dizaines d’euros.
Attention, même si votre budget est extensible, il n’est pas forcément très utile de disposer d’un couteau à plusieurs centaines d’euros au quotidien.
Aujourd’hui pour quelques dizaines d’euros on peut facilement trouver des couteaux très résistants et très utiles.
Votre choix de couteau dépendra également des conditions dans lesquelles vous allez l’utiliser.
Par exemple si vous allez utiliser votre couteau principalement en ville, alors un couteau pliant sera beaucoup plus utile.
À l’inverse si vous savez que vous allez partir dans la verte et vous allez vous servir principalement de ce couteau pour couper les branchages alors un couteau à lame fixe peut-être envisagé (même si les couteaux pliants d’aujourd’hui sont particulièrement résistants et peuvent tout à fait faire le travail).

Si on devait résumer ça plus simplement on pourrait dire qu’il n’y a pas un seul couteau idéal pour les survivalistes mais autant de couteaux pour les survivalistes qu’il y a de survivalistes.
Les couteaux à lame fixe sont généralement utilisés pour la chasse. Leur principal avantage est leur confort lorsque on les tient en main car le manche est généralement assez gros.
Ils sont également assez faciles à utiliser.
Ce sont des couteaux très costauds qui peuvent être utilisés dans des conditions assez poussées comme par exemple pour couper du bois ou s’en servir comme d’un marteau.
Les couteaux à lame pliante ont quant à eux d’autres avantages.
Ce sont par exemple des couteaux beaucoup plus simples à transporter. On peut facilement glisser un couteau à lame pliante dans sa poche de pantalon ou de veste, ou au fond d’un sac.
La lame et le manche sont des pièces séparées, qui sont jointes entre elles en un seul point qui permet à la lame de pivoter.
Avant les couteaux pliants avaient tendance à se casser assez facilement, mais aujourd’hui avec les nouveaux aciers utilisés, cela devient de plus en plus rare.
Ceci est d’autant plus valable pour les couteaux de survivalistes qui ont tendance à avoir une lame plus courte et beaucoup plus large que la moyenne.
Ceci leur permet donc d’être beaucoup plus résilients et de durer dans le temps.
Les couteaux pliants disposent de plus en plus d’un système qui permet une ouverture facile avec un seul doigt.
Ceci permet donc de les ouvrir, même dans les conditions les plus compliquées ( grand froid par exemple).
Si vous choisissez un couteau à lame fixe, il faut être particulièrement attentif à ce que le couteau soit un couteau dit full Tang.
Ceci signifie que la lame est forgée dans un seul bloc d’acier, et que le manche est simplement rajouté par-dessus à l’aide de rivets.
Il faut vraiment éviter les modèles à tang partiel car ceux-ci sont généralement beaucoup plus fragiles. La lame peut se briser, ce qui peut avoir des conséquences catastrophiques.
Si tous les couteaux ne se valent pas c’est aussi et en grande partie par l’acier utilisé.
Les lames peuvent-être en acier inoxydable ou en acier carbone. Chaque type d’acier présente ses avantages et ses inconvénients.
Le principal avantage de l’acier inoxydable, est d’être assez résistant à la rouille. L’acier carbone quant à lui a une longévité beaucoup plus importante, et s’aiguise plus facilement.
Il existe également de nombreux types de lames, aux formes très variées. Nous vous recommandons d’utiliser des lames assez classiques car ainsi elles seront beaucoup plus polyvalentes (à moins que vous souhaitiez un couteau particulier pour une tache bien précise, en plus de votre couteau habituel).
Le manche est malheureusement souvent quelque chose qui est complètement oublié lorsqu’il s’agit de choisir un couteau.
Pourtant un bon grip est particulièrement utile. Aussi nous vous conseillons de prêter attention au confort procuré par le manche de votre couteau.
Certains modèles proposent de petites aérations, ce qui permet de moins transpirer et ainsi de mieux conserver le couteau en main.
Certains modèles proposent des petits trous sur les bords du couteau ce qui est particulièrement utile par exemple pour y passer de la paracorde qui pourra toujours dépanner.
Celle-ci pourra en plus venir renforcer le grip et rendre le couteau encore plus confortable.
Certains modèles proposent des manches réalisés avec des bois ou des matières nobles. Ceci n’est utile que si vous faites la collection de couteaux mais elle sera absolument inutile si vous êtes dans la nature.
Bref, pour résumer, pour bien choisir votre couteau de survie, choisissez un modèle avec un lame assez solide, disposant d’un bon grip et si possible qui soit pliant pour le garder dans un grand nombre de situations.