Les kits de survie sont particulièrement utiles, et pour en avoir un, deux grandes écoles s’opposent : ceux qui préfèrent acheter un kit tout fait et ceux qui préfèrent réaliser leur kit eux-mêmes.

Les kits déjà existants présentent l’avantage d’être généralement moins couteux, et utilisables dès leur acquisition.
Il en existe un grand nombre et il peut y avoir de nombreuses variations. Cela peut aller du kit ultra-compact au kit spécialisé pour la forêt, en passant par le kit tactique.
A vous donc de choisir celui qui correspondra le plus à vos besoins.

Les kits à constituer soi-même présentent quant à eux l’avantage d’être beaucoup plus adaptés à ses besoins.
Idéalement le kit de survie sera conservé dans son EDC, ainsi vous l’aurez toujours à portée de main.

Le kit de survie doit à minima vous permettre de couvrir les besoins suivants :
– Pouvoir vous protéger contre les intempéries au quotidien (cela passe par des vêtements adaptés à la saison, mais aussi imperméables, etc.)
– Pouvoir vous protéger contre les intempéries pour dormir (l’idéal étant un tarp car il combine un poids assez léger à une très bonne résistance et polyvalence)
– Pouvoir vous apporter ou apporter à autrui des soins, souvent avec un petit kit médical
– Pouvoir vous nourrir (avec un peu d’eau potable et de vivres pour tenir quelques jours)
– Pouvoir signaler votre présence et communiquer avec autrui
– Pouvoir allumer un feu
– Pouvoir vous éclairer

Il existe mille et un kits de survie, mais voici donc un exemple de kit que vous pouvez réaliser :
– 1 boussole ainsi qu’une carte des environs – ceci vous permettra de pouvoir vous déplacer, mais aussi de localier des lieux d’intérêt
– 1 sifflet d’urgence pour signaler votre position
– 1 boîte d’allumettes ou un briquet BIC + un fire steel – Le fire steel est utile car il permet d’allumer un nombre très conséquent de feux, par contre en cas de conditions climatiques défavorables, un briquet BIC ou des allumettes seront beaucoup plus pratiques
– 1 kit de pêche pour pouvoir pêcher en cas de besoin – si l’on se déplace en montagne ou en foret, on peut fréquemment trouver des rivières ou des lacs et des étangs. Un tel kit vous permettra ainsi aisément de disposer de nourriture assez simplement
– 6 épingles à nourrice pour rafistoler des vêtements – elles peuvent aussi être utilisées dans le cadre de piégeage
– 1 paracorde à laquelle vous trouverez mille et une utilités : que ce soit pour remplacer des lacets, créer un piège, attacher un tarp, etc. idéalement issu d’un bracelet paracorde
– 1 kit médical – cela peut être particulièrement vital, surtout si vous êtes dans la verte, loin de la civilisation
– 1 bougie – elle peut vous apporter de la lumière, vous aider à chauffer un plat, etc.
– 1 kit de purificiation d’eau – cela peut être aussi bien une paille filtrante ou des pastilles de décontamination
– 1 rouleau de scotch (du duck tape idéalement) qui vous permettra de créer des outils, rafistoler votre tarp, etc.
– 1 couteau de survie – c’est la base du kit, il vous permettra de créer des outils, construire un abri, etc.
– 1 crayon à papier (ou un stylo tactique) et du papier – il peut vous être utile pour laisser des instructions, demander de l’aide
– 1 couverture de survie
– 3 sachets zip (pour maintenir au sec des objets ou des documents)
– 1 lampe torche
– 1 paquet de lingettes bébé
– 1 pince multifonction

Attention, ce kit de survie n’est pas exhaustif, et mérite d’être complété en fonction du lieu où vous évoluez, des conditions climatiques, etc.